Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker et la présidente de l’Assemblée nationale vietnamienne, Nguyen Thi Kim Ngan. Photo: VNA 

Après Singapour, le Vietnam est le deuxième pays d’Asie du Sud-Est avec lequel l’UE signe des accords commerciaux, a déclaré Jean-Claude Juncker, soulignant que ces accords étaient une déclaration politique des deux partenaires sur les échanges commerciaux ouvertes, équitables et basés sur les règlements communs.

La commissaire européenne au commerce, Cécilia Malmström a exprimé sa satisfaction devant le feu vert donné par les États membres à la signature de l’EVFTA et de l’EVIPA avec le Vietnam.

Outre les intérêts économiques, ces accords permettraient à promouvoir les droits de l’homme, notamment des ouvriers et la protection de l’environnement, a-t-elle souligné.

Elle a également apprécié les engagements conclus par le Vietnam ces derniers temps et son adhésion à la Convention 98 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) concernant l’application des principes du droit d’organisation et de négociation collective.

Au nom de l’UE, la commissaire européenne au commerce, Cécilia Malmström et le ministre roumain pour l’Environnement des affaires, du Commerce et de l’Entrepreneuriat, Stefan Radu Oprea, signeront le 30 juin à Hanoï, des accords avec le Vietnam.

Après la signature, l’EVFTA et l’EVIPA seront soumis à l’Assemblée nationale vietnamienne et au Parlement européen. Une fois être ratifiés, l’EVFTA entrera en vigueur tandis que l’EVIPA doit être adopté par les parlements de chaque pays membre de l’UE.

Le Vietnam est actuellement le 2e plus grand partenaire commercial de l’UE au sein de l’ASEAN, avec un commerce bilatéral de près de 50 milliards d’euros.

CPV/VNA