Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc (droite) et le directeur général opérationnel de la coopérative laitière Fonterra, Lukas Paravicini. Photo : VNA

Appréciant la coopération entre Fonterra et ses partenaires vietnamiens, il a affirmé les grands potentiels du Vietnam qui compte plus de 93 millions d’habitants. En outre, le gouvernement vietnamien a défini une stratégie afin d'améliorer la santé et la taille de ses habitants, ce qui permet d’augmenter la demande de produits laitiers. Selon lui, le marché laitier vietnamien connaît un développement vigoureux et figure parmi les plus attrayants dans le monde. 

Soulignant les opportunités apportées par l’accord global et progressiste de partenariat trans-Pacifique (CPTPP), Nguyen Xuan Phuc s’est déclaré convaincu que Fonterra et d’autres entreprises néo-zélandaises profiteraient de ces opportunités pour augmenter leurs investissements au Vietnam et développer leurs activités dans la région de l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est). 

"Le gouvernement vietnamien favorisera les investissements dans le secteur laitier", a déclaré Nguyen Xuan Phuc. 

Lukas Paravicini a affirmé que Fonterra attachait une grande importance au marché vietnamien et entretenait des coopérations avec de nombreuses sociétés au Vietnam. Il a assuré que la coopérative laitière néo-zélandaise renforcerait ses relations avec les partenaires vietnamiens. 

Le même jour, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a rencontré Kim Willoughby, directeur de la société Deosan, et Victor Truong, directeur de Richmond. 

Les hommes d’affaires néo-zélandais ont informé le Premier ministre de leurs plans de travail avec des entreprises vietnamiennes spécialisées dans le secteur laitier.

Nguyen Xuan Phuc a déclaré que le Vietnam saluait les investissements étrangers dans la production de lait, avant de souhaiter que Deosan, en établissant des joint-ventures, transfère des technologies à des partenaires vietnamiens pour améliorer la qualité de leurs produits.


CPV/VNA