L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission permanente du Vietnam auprès des Nations Unies (ONU). Photo: VNA


S’exprimant lors de la réunion sous forme de visioconférence du Conseil de sécurité tenue le 22 avril portant sur la situation à la région des Grands Lacs, dont la mise en œuvre de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo (RDC) et d'autres pays de la région, l’ambassadeur Dang Dinh Quy a salué les efforts déployés par la RDC et d'autres pays de la région pour maintenir un environnement de paix et de coopération.

Il s'est également déclaré préoccupé par certains des problèmes de sécurité qui provoquaient des impacts sur les habitants, en particulier lorsque la pandémie de COVID-19 s'est propagée dans cette région.

Il a souligné la nécessité de s'attaquer à la racine de l'instabilité par des mesures globales, y compris le renforcement des efforts diplomatiques, la réconciliation, la limitation des activités des groupes armés et la création de possibilités de développement pour les pays.

Les membres du Conseil de sécurité ont salué les efforts visant à stabiliser la situation, à instaurer la confiance et à renforcer la coopération dans la région des Grands Lacs, notamment la récente réduction des tensions entre le Rwanda et l'Ouganda.

Face aux effets de la pandémie de COVID-19, le Conseil de sécurité des Nations Unies a publié un communiqué de presse exhortant les pays de la région à renforcer leur coordination pour éviter des impacts inutiles, et en même temps à soutenir l’Envoyé spécial pour la région des Grands Lacs, Huang Xia, pour reporter certaines activités liées à la mise en œuvre de  l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et les pays de la région dans le contexte  épidémique actuel. 

CPV/VNA