Des enfants au Yémen. Photo: Xinhua/VNA

 

L'ambassadeur et chef de la mission vietnamienne auprès de l'ONU, Dang Dinh Quy, a exprimé la préoccupation face aux récentes tensions et à la situation humanitaire au Yémen, tout en déclarant soutenir l'appel du Secrétaire général de l'ONU au cessez-le-feu dans les zones de conflit dans le contexte où le monde se concentre sur la lutte contre le COVID-19.

L'ambassadeur vietnamien a demandé à toutes les parties au Yémen de mettre en pratique le cessez-le-feu, soulignant le devoir de protéger les civils, en particulier les femmes et les enfants, appelant les parties à respecter strictement l'Accord de Stockholm et l'Accord de Ryadh. Il a aussi demandé de   poursuivre le dialogue et de s’orienter vers une solution politique globale où l'ONU jouait un rôle intermédiaire.
 
Lors de la téléconférence, l'ONU a jugé difficile la situation au Yémen en raison de batailles en cours et du risque de propagation de l’épidémie de COVID-19 après la détection du premier cas dans ce pays.

Les membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont appelé les parties à poursuivre leurs efforts pour appliquer le cessez-le-feu, mettant l'accent sur la pleine mise en œuvre des accords de Stockhom et de Ryadh et exprimant la préoccupation au sujet de la situation humanitaire, la chute économique au Yémen. 

CPV/VNA