La porte-parole du ministère vietnamien des AE, Lê Thi Thu Hang, lors de la conférence de presse, le 2 juin à Hanoï.

Tout acte d’un pays étranger sans autorisation du gouvernement vietnamien dans ces zones maritimes est donc illégal et ne peut pas changer la réalité sur la souveraineté du Vietnam sur ces deux archipels, a-t-elle souligné face à l’information sur le processus de militarisation par la Chine sur les deux archipels du Vietnam. 

En tant qu’une grande puissance de la région et du monde, la Chine devrait agir de manière responsable et constructive dans le maintien de la paix et de la stabilité en Mer Orientale, dans le respect du droit international.

CPV/VNA