Le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Doàn Khac Viet. Photo : VNA


Le Vietnam avait affirmé à plusieurs reprises, il dispose de preuves historiques et fondements juridiques suffisants pour affirmer sa souveraineté territoriale incontestable sur les ensembles d’îles susmentionnés conformément au droit international, a-t-il déclaré.

Le diplomate a fait cette déclaration en réponse aux questions des journalistes sur les activités illégales de la Chine telles que l’extraction de sable et la culture de légumes à l’aide de nouvelles technologies sur l’île de Phu Lâm (Woody), dans l’archipel de Hoàng Sa.

Toutes les activités sans la permission du Vietnam dans ces archipels sont nulles et non avenues, a souligné le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères.

Les activités de toute partie dans ces deux archipels et les zones sur lesquelles le Vietnam a ses droits souverains et sa juridiction en Mer Orientale constituent des violations de la souveraineté et des droits souverains du pays, ainsi que du droit international, a-t-il encore indiqué./.

CPV/VNA