La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang. Photo: VNA


“En tant que pays côtier de la Mer Orientale et membre de l’ASEAN, le Vietnam s’intéresse à la situation et la suit de près”, a-t-elle déclaré, ajoutant que le Vietnam souhaitait sincèrement que les droits et intérêts légitimes des pays selon la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 soient respectés.

Selon la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, les parties concernées doivent avoir la responsabilité de respecter le droit international, la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, faire preuve de l’engagement pour développer l’amitié entre nations et la paix, la stabilité, la coopération en Mer Orientale, dans la région comme dans le monde. 

CPV/VNA