Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) et le prince britannique Andrew, duc d'York. Photo : VNA

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a apprécié les sentiments du prince envers le Vietnam et ses contributions aux relations bilatérales. 

Le Vietnam a toujours apprécié les liens avec le Royaume-Uni, qui joue un rôle important en Europe et dans le monde, a-t-il affirmé, ajoutant que le partenariat stratégique entre les deux pays s'était développé heureusement dans divers domaines que sont la politique, la diplomatie, le commerce, l'investissement, la défense, l’éducation, la formation et le tourisme.

Le chef du gouvernement a invité les deux parties à maintenir les échanges de délégations et à rendre plus efficaces les mécanismes de coopération existants dont le dialogue stratégique, la réunion du comité mixte sur l’économie et le commerce.

Le Royaume-Uni attire un grand nombre d’étudiants vietnamiens, a déclaré le Premier ministre, soulignant que la coopération en matière d’enseignement était une priorité absolue dans la coopération du Vietnam avec le pays européen. Il a également apprécié le soutien de la famille royale et du gouvernement britannique aux relations dans ce domaine.

Il a déclaré que le Vietnam avait travaillé avec plusieurs pays pour ouvrir des Universités et espérait que le Prince favoriserait la création d'une université Vietnam-Grande-Bretagne au Vietnam.

Il s'est réjoui de la coopération dans le commerce et l’investissement ces derniers et a demandé aux deux parties de valoriser leur potentiel et leurs avantages pour se soutenir mutuellement.

Le dirigeant vietnamien a appelé le prince Andrew, avec son rôle et son influence dans le monde des affaires, à encourager davantage d'investissements britanniques au Vietnam, ajoutant que le Vietnam déroule le tapis rouge aux investisseurs étrangers, y compris ceux britanniques. 

Pour sa part, le prince Andrew a exprimé son soutien à une université Vietnam-Grande-Bretagne et a également demandé aux deux parties de promouvoir la coopération dans la recherche scientifique et de connecter leurs universités.

Il a noté que son pays avait bien réussi dans les activités de start-up et développait une économie diversifiée qui avait besoin d'une main-d'œuvre jeune et de qualité.

Le Vietnam abrite de nombreuses petites et moyennes entreprises et devrait les encourager à créer des idées novatrices et à les mettre en contact avec de grandes entreprises, y compris des entreprises étrangères, y compris celles du Royaume-Uni, afin de les aider à s'étendre au monde entier. Il doit également créer des plates-formes d'innovation et de start-up pour attirer les jeunes, a-t-il ajouté.


CPV/VNA