Le secrétaire général de l'Association d'amitié franco-vietnamienne, Jean-Pierre Archambault. Photo: TD


Dans une interview à la presse vietnamienne en France à l’occasion du 90e anniversaire de la fondation du Parti communiste du Vietnam (3 février 1930), Jean-Pierre Archambault, secrétaire général de l'Association d'amitié franco-vietnamienne, a affirmé que le Vietnam, sous la direction du Parti communiste, a remporté deux victoires historiques au XXe siècle et continue de  progresser en matière de croissance économique et d’intégration internationale.

Selon M. Archambault, la naissance du Parti communiste du Vietnam en 1930 a unifié les activités des groupes communistes à cette époque. M. Archambault a souligné: "Seul le Président Ho Chi Minh pouvait le faire".

Pour Ho Chi Minh, la révolution contre le colonialisme et le mouvement communiste étaient le seul chemin de lute. Les nations opprimées doivent d'abord compter sur leur propre force. Avec les révolutionnaires français Marcel Cachin et Paul Vaillant-Couturier,  Ho Chi Minh a reconnu que la Troisième Internationale et les arguments du leader du prolétariat V.I Lénine répondaient aux aspirations les plus profondes. Ho Chi Minh devont communiste et fut l'un des fondateurs du Parti communiste français.

Le politicien français a déclaré que le Parti communiste vietnamien dirigea la lutte révolutionnaire du peuple vietnamien pour accomplir cette tâche historique: retrouver la liberté et l'indépendance nationale. Cette victoire est l'honneur et la fierté de tout le Parti et du peuple du Vietnam. Sous la direction du Parti communiste, le peuple vietnamien a remporté deux victoires historiques, d'une grande importance au XXe siècle. La guerre d'Indochine contre les colonialistes français, qui s'est terminée le 7 mai 1954 à Dien Bien Phu, a été la seule victoire militaire d'une nation colonisée face au colonialisme. Après cela, le peuple vietnamien eut  encore 21 ans de lutte et  vainquit l’impérialisme américain pour unifier le pays.

M. Archambault a exprimé son admiration pour les progrès remarquables du Vietnam grâce à la politique de Renouveau (Doi Moi) déployée depuis 1986. Il a rappelé qu'en 1975, le Vietnam était l'un des pays les plus pauvres du monde,   complètement dévasté par des décennies de guerre avec des millions de personnes mortes, des millions de victimes de l'agent orange/dioxine. La guerre n'était pas terminée à la frontière occidentale en 1976 et à la frontière nord en 1979. L'embargo des États-Unis et des pays occidentaux dura jusqu'en 1994.

Les progrès remarquables du Vietnam grâce à la politique de Renouveau. Photo: Wiki


Sous la direction du Parti, le Vietnam est sorti du groupe des pays les plus pauvres en 2010, pour rejoindre celui des pays à revenu intermédiaire (2.100 USD/personne/an). Ces 10 dernières années, le Vietnam a atteint un taux de croissance de 6% à 7%, devenant l'économie la plus dynamique d'Asie du Sud-Est.

Concernant l'intégration internationale du Vietnam, M. Archambault a considéré ce succès comme le résultat de la forte volonté politique du Parti, de l'État et du peuple vietnamiens. Le Vietnam  entretient une coopération stratégique avec environ 30 pays, dont 5 membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies. En particulier, lors de la 73e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, le Vietnam a été élu membre non permanent du Conseil de sécurité pour la période 2020-2021 avec un nombre record de 192 voix sur 193. Selon M. Archambault, il s'agit de la preuve de la nouvelle position du Vietnam sur la scène internationale, consolidée par les réalisations de 30 ans de réforme et la confiance de la communauté internationale dans sa politique étrangère.

Le politicien français a noté que dans le contexte actuel de nouveaux défis en termes de paix, de sécurité et du développement, un soutien accru au multilatéralisme, au droit et à la coopération internationale est plus que jamais essentiel. La présence au Conseil de sécurité des Nations Unies profite au Vietnam lui-même.

Concernant l'Association d'amitié franco-vietnamienne, M. Archambault a déclaré que née en 1961, l'association est devenue une “passerelle” entre les deux peuples. L'association a soutenu le peuple vietnamien dans sa guerre contre l'impérialisme américain et la période d'embargo. Elle a mis en place de nombreux projets de solidarité avec les victimes de l’agent orange/dioxine, de présentation sur le pays et les Vietnamiens pour aider les Français à mieux comprendre le Vietnam, contribuant au développement de la coopération et de l'amitié entre les deux pays. Dans les temps à venir, les activités de l'association se poursuivront, notamment dans la lutte persistante en faveur des victimes de l’agent orange/dioxine. 

CPV