Photo: Motthegioi

 

Ces plats comprenaient "Bún chả" (vermicelles de riz au porc grillé de Hanoï), "bánh cuốn" (raviolis vietnamiens à base de farine de riz translucides cuits à la vapeur, farcis de viande de porc haché et de champignons noirs et parsemés d’oignons frits), "Bún thang" (soupe avec vermicelles de riz, du poulet, du porc et des crevettes), "phở" (soupe de nouilles de riz), “xôi chè” (riz gluant cuit à la vapeur avec du porridge sucré), “bánh khúc” (gâteau khuc), “giò chả” (pâté de porc) et “chả cốm” (pâté à base de riz gluant vert).

La capitale vietnamienne compte présenter sa culture et attirer davantage de touristes internationaux par le biais de ce 2è sommet Etats-Unis – RPDC.

Quelques images :

Des reporters coréens apprécient les saveurs vietnamiennes. Photo: Thuy Duong

     Le journaliste John Francis Power du South China Morning Post (Chine) a exprimé ses sentiments sur la saveur du bun cha de Hanoï. Photo: Viêt Tôn

   Durant les cinq jours de fonctionnement du Centre de presse pour le 2e sommet États-Unis-RPDC, la salle à manger sera toujours ouverte pour les journalistes vietnamiens et étrangers. Photo: TIntuc

 Un repas vietnamien très attrayant pour les journalistes internationaux. Photo: Viêt Tôn

     Le journaliste Andreas Diehr (à gauche), de la chaîne d'information télévisée allemande Weltn24 Gmbh, a qualifié la nourriture vietnamienne d'épicée mais de délicieuse. Il goûte des galettes vietnamiennes. Photo: Thuy Duong

Des plats tels que vermicelles et le pho attirent toujours les amis internationaux. Photo: Tintuc

     La journaliste Kim Jieun de Hankyore Media (Corée du Sud) vient de terminer un bol de bun thang. Elle a confié qu'elle adorait la cuisine vietnamienne et qu'elle en avait mangé plusieurs fois en Corée du Sud. Photo: Thuy Duong
CPV