Les élèves de l'école primaire Nghia Tan, arrondissement de Cau Giay rentrent en classe depuis le 11 mai 2020. Photo: VNA

Le 11 mai, les autorités vietnamiennes ont autorisé les élèves de tous âges à rentrer à l'école. Les élèves doivent vérifier leur température corporelle avant l'entrée en classe. C'est la première fois que les écoles maternelles et du primaire rouvrent depuis que la pandémie de COVID-19 a éclaté en Chine et a inquiété le Vietnam et ses voisins.

Avec 288 cas de COVID-19 et aucun décès, le Vietnam n'a détecté aucun cas d'infection dans la communauté depuis près d'un mois. Cela permet au Vietnam de retrouver une vie normale plus tôt que la plupart des pays de la région.

"Les parents, dont moi-même, sont convaincus que le gouvernement et l'école prendront les meilleures mesures pour garantir que les élèves se rendent en classe en toute sécurité. Les parents peuvent donc être rassurés", a déclaré un parent à Hanoï.

La réouverture des écoles maternelles et primaires est la dernière mesure prise par le Vietnam pour assouplir ses mesures de prévention. Les vols internationaux sont toujours interdits mais les vols intérieurs sont rouverts. Toutes les activités commerciales normales ont repris, à l'exception des discothèques et karaokés. La semaine dernière, les élèves des lycées et collèges sont retournés à l'école.

"Le risque de COVID-19 au Vietnam est faible. C'est une bonne chose. Cependant, nous devons toujours être vigilants", a déclaré le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc dans un discours la semaine dernière.

Le Vietnam, qui a connu son premier cas de COVID-19  début 2020, est considéré dans le monde comme l'un des meilleurs pays dans la lutte contre l’épidémie. Actuellement, le Vietnam enregistre 288 cas de COVID-19, dont la moitié sont des citoyens rentrant de pays étrangers qui ont été mis en quarantaine à leur arrivée.

Le Vietnam veille toujours à rapatrier ses ressortissants de l'étranger. Ceux qui reviennent seront placés en quarantaine conformément à la réglementation pour éviter le risque de propagation dans la communauté. Jusqu'à présent, le Vietnam n'a enregistré aucun décès dû au COVID-19. Le patient dont l’état de santé est le plus grave, pris en charge dans le pays, est un citoyen britannique./.

CPV