Seulement 43,1% des patients soufrant d’hypertension ont été diagnostiqués (photo: VNA)

 

L'événement, le deuxième du genre organisé par le ministère de la Santé, en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), visait à renforcer les soins de santé au niveau local et à réduire la surcharge dans les hôpitaux centraux.

Selon le vice-ministre de la Santé, Pham Le Tuan, les statistiques de 2015 ont montré qu’au Vietnam, seulement 43,1% des patients soufrant d’hypertension ont été diagnostiqués et 13,6% ont été traités dans des centres médicaux. Et 31,1% et 28,9% des patients diabétiques ont été diagnostiqués et traités, respectivement.

Le ministère de la Santé a publié la décision no. 2559/QD-BYT du 20 avril 2018 sur la prise en charge de l'hypertension et du diabète conformément au principe de médecine familiale dans les postes de santé communaux pour 2018-2020. L'organisation de cours de formation pour les conférenciers régionaux est une des priorités du plan.

Cependant, M. Tuan a déclaré que les autorités locales et les départements de la santé doivent s'impliquer dans le modèle afin qu'il puisse être appliqué dans 11.000 infirmeries communales dans tout le pays.

Le représentant en chef de l'OMS au Vietnam, Kidong Park, a déclaré qu'une meilleure gestion des maladies non transmissibles doit s'accompagner d'un renforcement des capacités des hôpitaux au niveau local.

L'hypertension artérielle et le diabète pourraient être facilement diagnostiqués et traités dans les stations médicales de base, ce qui contribuerait à prévenir les risques cardiovasculaires dans le pays, a-t-il ajouté.

En vertu de la résolution no. 20-NQ/TW du 25 octobre 2017 du Comité central du Parti sur la protection, la prise en charge et l'amélioration de la santé publique, 95% des postes médicaux des quartiers, communes et hameaux dépisteront, géreront et traiteront plusieurs maladies non transmissibles d'ici 2025; et ce taux atteindra 100% d'ici 2030.

CPV