Hai Phong rebouche des trous de fouille pour préserver d'anciens pieux (Photo: giadinh.net.vn)


Do Xuan Trung, directeur du musée de Hai Phong, a déclaré que les scientifiques locaux n'avaient actuellement aucun moyen de préserver ces 36 pieux.

"Nous avons décidé de ne plus fouiller, mais d'examiner les zones environnantes", a-t-il déclaré.

Le Van Thanh, secrétaire de l’organisation du Parti de la ville, a demandé aux scientifiques d'examiner la zone en profondeur.

Il a également demandé aux organes concernés d'ajuster les plans de construction autour de la zone et de la reconnaître "site historique".

Entre le 27 novembre et le 19 décembre, l'Institut d'archéologie du Vietnam en coordination avec le Département de la Culture et des Sports de Hai Phong et le Musée de Hai Phong ont creusé trois trous sur une superficie totale de 950 m².

Ils ont trouvé 27 piquets en bois rouge foncé enfouis dans du limon. Toutes les têtes étaient brisées. Sur les piquets, il y a des traces de clous pour attacher des cordes.

Selon une datation au Carbone 14, ces pieux dateraient  entre 1270 et 1430 après J.-C.

Les scientifiques ont d'abord conclu que le champ se trouvait sur un ruisseau menant à la rivière Bach Dang, avec de grands et petits piquets en bois installés alternativement créant différentes couches.

Le site aurait pu faire partie d'un piège de l'armée Dai Viet (alors Vietnam) pour repousser les bateaux des envahisseurs Yuan-Mongols en 1288.

Les piquets auraient été déployés par des combattants de la dynastie Tran (1226-1400) comme piège pour détruire les bateaux ennemis et les empêcher d’accéder à la rivière Bach Dang, où un autre piège à pieux avait été installé qui permis de vaincre complètement les ennemis.

L'armée Dai Viet  remporta la bataille, ce fut décisive pour affaiblir l'empire Yuan-Mongol et les empêcher d'envahir le Japon et l'Asie du Sud-Est, selon les historiens.

L'empire a envahi le Dai Viet à trois reprises (1257-1258; 1284-1285 et 1287-1288).

D’autres piquets en bois ont été trouvés à Yen Giang, Dong Van Muoi et Dong Ma Ngua dans la province de Quang Ninh.

CPV