Photo: VNA

 

Étudier et obtenir un doctorat aux normes européennes n’est pas un processus facile et oblige les doctorants à investir beaucoup de temps, d’argent et d’efforts. Pour aider les Vietnamiens à avoir une chance de se rapprocher de l'une des prestigieuses formations européennes, l’Université de Hanoï - UH (Vietnam) et l’Université catholique de Louvain (Belgique) ont signé en 2012 un accord sur la mise en œuvre du programme de double diplôme de doctorat: doctorat en langue française et doctorat en langues et lettres. Ce programme est soutenu par Wallonie-Bruxelles International.

À savoir que l’Université catholique de Louvain est l'une des plus importantes universités belges et est régulièrement citée comme faisant partie des 150 meilleures universités mondiales. Elle propose des cours dans toutes les disciplines, du baccalauréat au doctorat.

En plus d’une thèse de doctorat, l’étudiant doit suivre un programme européen de formation (ECTS) composé de 45 crédits accordés par l’Université catholique de Louvain et de 15 par l’UH. Une fois fini, il doit défendre sa thèse à Hanoï ou à Louvain-la-Neuve (Belgique).

Au programme, la cérémonie de soutenance publique de la thèse de Hà Thi Ngoc Bao, enseignante au lycée Chu Van An (Hanoï), a eu lieu fin avril dernier. Le 11 mai, c’était le tour de Dô Quynh Huong, cheffe de la section Tourisme du Département de français de l’UH. À la fin de cette année, Nguyên Sinh Viên, directeur adjoint du Centre de coopération internationale de la ville de Huê et responsable de la Maison des savoirs de Huê (province de Thua Thiên-Huê, Centre), fera de même.

Une bonne coopération belge-vietnamienne
 
Ayant pour titre "Enseignement de l'exposé oral du guide touristique vietnamien francophone comme genre discursif et par les situations-problèmes", la thèse de Dô Quynh Huong a trois promoteurs de thèse: le Docteur Nguyên Thi Cuc Phuong (UH) et les Professeurs Silvia Lucchini et Marcel Lebrun (Université Catholique de Louvain).  

"Dès 2012, le Département de français de l'UH a créé une orientation Tourisme pour la Licence de français, afin de répondre le mieux possible aux demandes du marché du travail. Enseigner le français au service des objectifs spécifiques d'un des métiers du tourisme dans un contexte spécifique (le marché du tourisme récepteur francophone au Vietnam) a donc été l'objet de ma thèse," a partagé la doctorante.

"Dans le cadre du programme de double diplôme de doctorat, tous les doctorants sont bénéficiaires des bourses octroyées par Wallonie-Bruxelles International. Cette dernière finance également les missions des enseignants belges vers le Vietnam et des enseignants vietnamiens vers la Belgique", a souligné Vu Van Dai, président du jury de soutenance publique de thèse de l’enseignante Dô Quynh Huong.

CPV/CVN