La conférence intitulée «la banque verte s’orientant vers la durabilité » à Hanoï. Photo: VNA

 

Le vice-gouverneur de la Banque d’Etat Nguyen Kim Anh a souligné le rôle décisif du secteur bancaire durant le processus de transformation de l’économie via le versement de fonds dans la perspective des objectifs de développement durable. C’est aussi une chaîne de fonds importante pour l’économie et la banque joue un rôle primordial dans la promotion de croissance verte et durable.

Selon la GIZ, la croissance du Vietnam se base sur le modèle de hautes émissions de carbone, ce créant une grande pression sur l’environnement. Pour financer sa Stratégie de croissance verte, le Vietnam a besoin d'au moins 30,7 milliards de dollars d’ici 2020. La GIZ prévoit qu’en 2020, on pourra réduire les émissions de 85,12 millions de tonnes de carbone et 197,9 millions de tonnes en 2030, conformément à ses engagements.

Le docteur Pham Hoang Mai, chef du Service des sciences, de l’éducation, des ressources naturelles et de l’environnement a indiqué que la banque continuerait d’introduire et de promulguer les politiques sur la finance verte, d’encourager les banques à accorder des crédits préférentiels aux projets verts et de mobiliser régulièrement les programmes financiers verts internationaux.

Le docteur Michael Krakowski, directeur et conseiller du Programme de réforme de l’économie et de croissance verte, a ensuite transmis des messages de félicitations et d'encouragement venus du monde pour les efforts et réalisations du Vietnam durant son orientation vers la croissance verte. Il s’est engagé à continuer à coopérer avec la Banque d’Etat pour aider le Vietnam à mettre en œuvre avec succès la Stratégie nationale de l’économie verte, d’adaptation aux changements climatiques et de développement durable.

CPV/VNA