Photo d'illustration/ Suckhoedoisong


Le vaccin contre le virus du SRAS-CoV-2 au Vietnam a été développé par la technologie des vecteurs viraux. Il s'agit de la technologie la plus moderne, aussi très sûre pour les personnes bénéficiaires.

Depuis que le Vietnam a enregistré le premier cas de COVID-19, des scientifiques de la Sarl unipersonnelle des vaccins et produits biologiques n°1 ont collaboré avec l'université britannique de Bristol pour étudier un vaccin basé sur la technologie des vecteurs viraux. L'étude a réussi à créer une souche porteuse d'antigène du SRAS-CoV-2, qui est une composante importante du vaccin.

À ce jour, le vaccin a été testé sur des souris pour évaluer l'immunogénicité. Les résultats des tests seront disponibles dans 2 à 3 semaines.

Le coût d'une étude vaccinale est très élevé et il n'est pas possible de déterminer si le vaccin réussira ou non. Par conséquent, la recherche et la production ne sont pas la priorité actuelle de nombreux pays. Le Vietnam a décidé de développer ce vaccin avec une technologie de pointe que très peu de pays appliquent.

Dans le monde, il y a actuellement environ 70 à 80 développeurs de vaccins qui sont à la même étape que le Vietnam, c'est-à-dire celui des tests sur des souris, dont 8 entreprises qui ont testé en parallèle sur l'homme et l'animal.

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, l'achèvement du processus de production d'un vaccin prendra de 18 à 24 mois, aussi est-il donc prévu qu'il ne serait pas disponible sur le marché avant fin 2021./.

 

CPV