Photo d'illustration (VNA)

 

Selon la stratégie 2006-2020, ce chiffre devrait atteindre 3,5-4% d'ici 2020, a rapporté le ministère de l'Agriculture et du Développement rural.

La valeur des exportations forestières a également rapidement augmenté, triplant presque en 10 ans, passant de 2,18 milliards de dollars en 2006 à 7,3 milliards en 2016. Elle devrait atteindre 8 - 8,5 milliards de dollars d'ici 2020, soit plus que l'objectif de 7 milliards de cette année.

La plantation des forêts a également été activement mise en œuvre au cours de la dernière décennie, avec quelque 225.000 ha plantés chaque année.

Les tâches de protection des forêts et de prévention des incendies ont également enregistré des progrès avec la superficie de forêts endommagées passant de plus de 5.500 ha/an au cours de la période 2006-2010 à près de 3.000 ha/an durant la période 2011-2016.

La quantité de bois exploitée à partir de forêts plantées a été multipliée par cinq, passant de 3,2 millions de m3 par an en 2006 à 17 millions en 2016.

Le paiement des services environnementaux forestiers est devenu une source de financement importante pour améliorer l'efficacité de la protection, de la gestion et du développement des forêts, contribuant à alléger le fardeau du budget de l'État. Le pays a collecté quelque 1.300 milliards de dongs (57,7 millions de dollars) de services environnementaux forestiers chaque année au cours de la période de 2006-2016.

Cependant, des lacunes subsistent, telles que la déforestation illégale, l'exploitation illégale du bois précieux et l'utilisation incorrecte des terres forestières, selon le ministère. Bien que le taux de couverture forestière ait augmenté, la qualité et la biodiversité des forêts naturelles ont continué à diminuer.

L'échelle de production forestière est encore faible, de même que les technologies et l'administration des PME, d'où une faible productivité.

CPV