Des étudiants de Ho Chi Minh-Ville exposent leurs produits lors d'une journée de consultation sur les carrières, organisée par l'université Hoa Sen au début du mois. Photo: VNA


Organisée le 15 novembre à Ho Chi Minh-Ville, cette conférence a permis de partager des expériences entre le Vietnam, l’ASEAN et les pays d’Afrique et du Moyen-Orient sur ce sujet.

Elle a attiré la participation d’une centaine de spécialistes d’instituts d’études nationaux et étrangers, ambassadeurs des pays d’Afrique, du Moyen-Orient et de l’ASEAN représentés au Vietnam, de représentants de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et de l’Organisation des ministres de l’éducation de l’Asie du Sud-Est (SEAMEO).

Selon Nguyen Quang Thuan, l’éducation et la formation constituent une base du développement humain au Vietnam dans ce contexte de modernisation, d'industrialisation et d'intégration internationale.

L’ambassadeur du Maroc au Vietnam, Jamale Chouaibi, a souligné l’importance de la coopération internatonale et du soutien des pays développés dans le secteur de l’éducation. Il a ajouté que plus de 51.000 étudiants marocains faisaient des études au Canada, en France, en Allemagne, aux États-Unis, en Espagne et plusieurs autres pays, avant de souhaiter coopérer avec le Vietnam dans l’éducation.

Lors de la conférence, les participants ont discuté des politiques de développement de l’éducation, fait des comparaisons entre les pays africains, aséaniens et du Moyen-Orient. Les débats ont également porté sur la coopération dans l’éducation, les liens entre le développement de l’éducation et l’essor économique.

Parmi les Objectifs de développement durable de l’ONU, l’objectif 4 consiste à assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. Les pays dans le monde élaborent d’ores et déjà des stratégies et politiques en vue de développer une éducation de qualité.

CPV/VNA