La boutique de chocolat Marou utilise des sacs en papier. Photo: VNA

 

Nous biffons du plastique. Ce slogan intéressant fait son apparition dans la boutique de chocolat Marou dans la rue Tho Nhuom, à Hanoi… depuis 2017. Au lieu d’utiliser des sacs en nylon, des verres en plastique, cette boutique a changé la direction en utilisant des verres en céramiques, des sacs en papier ou en tissu. Pour l’heure, le système des kiosques de cette boutique a réduit plus de 30.000 sacs en nylon. Un chiffre impressionnant, donc.

Nguyen Hong Quan, gérant de la Maison Marou Chocolat a exprimé : ''Marou souhaite exercer une influence positive dans la communauté. Chaque fois que nos clients nous demandent des sacs en nylon, nous les conseillons de les remplacer en sacs en papier ou en tissu. Au fur et à mesure, ils changent de plus en plus leur conscience.''

Pour l’heure, alors que la communauté prend conscient de l’importance de la protection de l’environnement, de nombreux cafés lancent aussi dans le jeu. Ces cafés sont actifs dans les mouvements de protection de l’environnement par des changements concrets, par exemple, le remplacement des tubes en plastique en tube en bambou, en inox ; des sacs en nylon en sacs en tissu, en papier sans compter l’engagement et l’offre des politiques préférentielles aux clients en écho aux mouvements de protection de l’environnement, de vie verte, de réduction de l’utilisation du plastique.

Jackie Sanfillipo, visiteuse américaine, a souligné : ''L’utilisation de ce tube ne fait pas du tout changer l’odeur et le goût des boissons. Je soutiens ce changement pour réduire l’utilisation du plastique car cette matière constitue une question épineuse de tous les pays.''

Une nouvelle solution que les restaurants appliquent désormais c’est que l’encouragement des clients à apporter eux-mêmes des sacs, des verres… pour les utiliser au restaurant pour minimiser au maximum ces objets en plastique.

La capitale Hanoi veut se débarrasser de tous les sacs en plastique et en nylon des marchés traditionnels d’ici l’an prochain.

La ville a mis en place plusieurs mesures visant à réduire la production et à remplacer les produits par des produits plus écologiques.

CPV/VNA