Plus de 80 établissements canadiens ont proposé une palette d’options variée en matière d’éducation allant de la maternelle à l’université.

L'événement a été organisé par l'agent d’éducation CEI (Canada Education International), expérimenté et spécialisé dans le soutien aux jeunes vietnamiens désireux d'effectuer leurs études au Canada.

Cette année, le Salon de l’éducation canadienne a accueilli plus de 80 établissements venus du pays de la "Feuille d’érable", représentant ainsi la gamme complète des options disponibles en matière d’éducation, allant de la maternelle au lycée, aussi bien au niveau des programmes de langues que des collèges ou universités.

L’année dernière, les étudiants vietnamiens présents dans les établissements à Ontario s’élevait à 54% des étudiants admis en 2017, selon les recensements de l’ambassade du Canada au Vietnam. La plupart des candidats choisissent des programmes d’enseignement en anglais mais il y en a ceux qui s’intéressent aux programmes bilingues français-anglais de l’Université d'Ottawa - la plus grande université bilingue (français-anglais) du monde.

Les données statistiques ont aussi montré que le nombre de dossiers de candidature des Vietnamiens a doublé en 2017 par rapport à 2016, avec près de 54% des dossiers déposés dans les écoles secondaires et 27% dans les écoles primaires/collèges/lycées, démontrant ainsi la grande motivation des familles vietnamiennes à l’égard du système d’éducation canadien, considéré comme étant l’un des meilleurs du monde.

"Mon fils a terminé ses études universitaires à Singapour. Après quelques années de travail au Vietnam, il a décidé de poursuivre ses études postuniversitaires et le Canada nous semble être la destination idéale, non seulement en matière de qualité de vie et d’éducation mais aussi d’accueil chaleureux des habitants du pays hôte", a confié Mme Thu Hoà, mère d’un candidat de master en économie.

Aussi dans le cadre du Salon, les jeunes vietnamiens ont eu l’occasion de rencontrer en personne et d’échanger directement avec les différents représentants des 80 établissements en question. Les interrogations se sont concentrées essentiellement sur les formalités administratives pour le visa, l’admission scolaire ou même le programme d’enseignement ainsi que les débouchés de chaque domaine. En particulier, ils ont également eu la chance de pouvoir échanger avec d’anciens étudiants vietnamiens au Canada à propos de leurs expériences sur place. Tout est mis en place dans ce salon pour aider les futurs étudiants et leur transition afin qu’ils puissent passer des moments mémorables dans ce pays connu pour sa tranquillité et son hospitalité.

Le dernier arrêt du Salon de l’éducation au Canada 2018 se tiend le 11 mars à Hô Chi Minh-Ville.

CPV/CVN