Un exercice de gestion de crise cyber. Photo:mic.gov.vn

 

Co-organisé par le Centre d’intervention en cas d’urgence informatique du Vietnam (VNCERT) et le ministère vietnamien de l'Information et de la Communication, cet exercice annuel visait à assurer une interaction transparente dans le partage d'informations entre les pays régionaux sur les incidents de cybersécurité.

Plus de 200 experts en technologies de l'information (TI) de nombreux ministères et agences vietnamiens se sont réunis à Hanoï, à Da Nang et à Ho Chi Minh-Ville pour se joindre à l'événement.

Le vice-ministre de l'Information et de la Communication, Nguyen Thanh Hung, a déclaré qu’en raison de la pandémie de COVID-19, les gens et les organisations se tournent vers le télétravail, ce qui rend plus important la cybersécurité.

Ces dernières années, le nombre de cyberattaques au Vietnam a tendance à la baisse. Au cours des cinq premiers mois de l’année, 1.495 cyberattaques ont perturbé des systèmes d'information du pays, en baisse de 43,9% en glissement annuel.

Cependant, le risque de cyberattaques externes augmente, a-t-il déclaré, ajoutant que l’organisation de l’exercice international contribuait à élever la capacité de prévention et de lutte contre les cyberattaques.  

Lors de l’événement, les experts informatiques ont partagé leurs opinions sur l'inspection et l’évaluation de la sécurité de l'information et la création de normes de base pour la tâche.

Un représentant de l'Autorité de la sécurité de l'information relevant du ministère vietnamien de l’Information et de la Communication a déclaré que l'exercice visait à améliorer les capacités professionnelles et à développer un réseau national de réponse aux incidents de cybersécurité. Dans ce cadre sont également prévus des cours de formation, des activités d’études et de coopération au niveau international dans la prévention et la lutte contre les cyberattaques.

CPV/VNA