Photo d'illustration (VNA)

 

Sato Yoshio, chef du département du commerce, de l'industrie et du travail de Hiroshima, a déclaré qu’Hiroshima avait de fortes compétences en matière de solutions de traitement environnemental, et souhaitait établir des relations avec les provinces du Delta du Mékong ayant des besoins en la matière.

La partie japonaise a proposé de coopérer avec le comité, la province de Soc Trang et la ville de Can Tho dans l'organisation d'une conférence de contacts d'affaires en septembre prochain.

Ca conférence aura pour objet de présenter les technologies d’Hiroshima en matière de purification de l'eau, de dessalement d'eau de mer et de traitement des déchets solides et liquides, entre autres.

Le Vice-président du Comité populaire de la ville de Can Tho, Dao Anh Dung a déclaré que le traitement des eaux usées issues de l'élevage de poissons tra et des déchets de celui de porcs sont des priorités absolues pour sa localité.

Des technologies de traitement des boues urbaines et des déchets sont également nécessaires, a-t-il ajouté.

En juin de cette année, une délégation de représentants du comité pilotage, les autorités de Can Tho et de Soc Trang visiteront des installations d’Hiroshima.

CPV