Photo d'illustration: VNA

 

Selon l'Autorité de la sécurité de l'information du ministère de l'Information et de la Communication, 553 étaient des attaques de phishing (escroquerie en ligne), 280 étaient des attaques de deface (modification non souhaitée d’une page web) et 223 étaient des attaques de malware (logiciel malveillant).

En avril, 203 attaques ont causé des problèmes à des systèmes d'information du pays, en baisse de 28% par rapport à mars et de 68,2% en glissement annuel. Elles comprenaient 43 attaques de phishing, 89 attaques de deface et 71 attaques de malware.

La forte baisse de cyberattaques est due principalement à un équipement plus synchrone de solutions standard de sécurité de l'information par les agences, organisations et internautes.

L’amélioration des réglementations juridiques, une meilleure coordination entre les principales organisations de l’Internet dans le monde et du Vietnam, et davantage de programmes et politiques de soutien en matière de sécurité de l'information, comptent également parmi les raisons expliquant la forte baisse de cyberattaques entre janvier et avril.

Le Vietnam s’est classé au 50e rang mondial dans l’Indice de la sécurité dans le monde pour 2018, établi en 2019 par l’Union internationale des télécommunications. Le pays s’est classé au 11e rang en Asie-Pacifique et au 5e en Asie du Sud-Est, après Singapour, la Malaisie, la Thaïlande et l’Indonésie. Il a ainsi progressé de 50 rangs par rapport à 2017, étant l’un des pays affichant les engagements les plus élevés dans les cinq piliers de l'indice. 

CPV/VNA