Photo: VGP

 

Le vice-Premier ministre Dung a fait cette déclaration en recevant, à Hanoi le 11 juin, Sebastian Rose, directeur des ventes de la société allemande INTEC, qui a 30 ans d’expériences dans le traitement des déchets industriels.

Après une présentation par cette entreprise allemande de sa technologie de transformation des déchets solides en gaz et en énergie, le vice-Premier ministre a loué l'idée d'investir au Vietnam dans une usine de valorisation des déchets, soulignant que le pays avait besoin de technologies de traitement des déchets modernes.

Cependant, ces technologies modernes sont coûteuses et ne conviennent pas au contexte du Vietnam car la plupart exigent un tri des déchets.

Actuellement, au Vietnam, les déchets sont traités essentiellement par enfouissement dans des décharges, ce qui est nocif pour l'environnement. D'autres méthodes inspirées de modèles appliqués dans de nombreux pays n'ont  pas réussi en raison de l'échec du tri des déchets, a-t-il noté, ajoutant que les coûts élevés sont une autre préoccupation du Vietnam.

Il a demandé au ministère des Sciences et Technologies de se coordonner avec d'autres ministères et secteurs pour évaluer la technologie de valorisation énergétique des déchets de la société INTEC.

Le ministère de l'Industrie et du Commerce a été chargé de travailler avec les ministères et organes compétents pour calculer le prix de l'électricité fournie par les usines de transformation des déchets solides en énergie.

Le vice-Premier ministre a également souligné la nécessité de concevoir des projets spécifiques pour une mise en œuvre expérimentale, tout en rappelant aux entreprises d'envisager la possibilité de produire des équipements sur place pour réduire les coûts.

 

CPV