Désintoxication des sols de l'aéroport de Da Nang. Photo: VNA

 

Tel est le bilan publié lors d’un colloque sur les résultats de coopération Vietnam-Etats-Unis du projet de désintoxication des sols de l'aéroport de Da Nang tenu le 6 novembre sous les auspices du Comité national de direction du traitement des conséquences des engins explosifs et des produits chimiques toxiques après la guerre au Vietnam (Comité 701) et l'Agence américaine pour le développement international (USAID).

Le projet de désintoxication de l'aéroport de Da Nang, mis en oeuvre par l’USAID et le ministère vietnamien de la Défense, a traité 90.000 m3 de terres et de boues contaminées de la dioxine. Sa première phase a débuté en mai 2016.

Le projet a représenté un coût de 110 millions de dollars provenant de l'APD non-remboursable du gouvernement américain et 2,7 millions de dollars du fonds de contrepartie du gouvernement vietnamien.

Prenant la parole lors du colloque, le président du Comité 701 Thân Thanh Công a estimé que ce projet avait atteint l’objectif fixé, et rapporté l’efficacité dans des domaines, y compris la santé communautaire, l’environnement, l’économie…, contribuant à nettoyer l'environnement et de protéger la santé humaine.

CPV/VNA