Le ministre de l’Information et de la Communication Nguyên Manh Hung s’exprime lors de la cérémonie, le 22 mai à Hanoi. Photo :CPV

 

Le Vietnam a l’aspiration à se lever au moyen de la transformation numérique, a déclaré le ministre de l’Information et de la Communication Nguyên Manh Hung qui a lancé la campagne avec les représentants de quatre entreprises de cloud computing de premier rang au Vietnam.

Le pays doit ainsi maîtriser les infrastructures et les plateformes de transformation numérique pour chaque branche et chaque domaine. C’est l’opportunité de développement des produits informatiques "Make in Vietnam", a-t-il indiqué.

La dynamique du monde d’aujourd’hui impose aux utilisateurs de chercher des solutions informatiques qui sont accessibles à partir de n’importe quel endroit mais en même temps qu’elles soient fiables et robustes en matière de sécurité. La technologie de cloud computing répond parfaitement à ces exigences.

Le cloud computing consiste pour les entreprises à externaliser les ressources numériques qu’elles stockent. Ces ressources sont mises à disposition par des sociétés tierces et accessibles, grâce à un système d’identification, via un ordinateur, un smartphone, une tablette et une connexion à Internet.

Cela signifie que les entreprises peuvent déployer des services où et quand elles le souhaitent. Le cloud computing peut réduire les coûts en permettant de consolider le matériel et de le gérer sur un nombre réduit d’emplacements. Il offre l’évolutivité nécessaire pour supporter des charges de travail fluctuantes et peut favoriser la collaboration entre les équipes et les sites distants.

Le ministre Nguyên Manh Hung et les représentants de quatre entreprises de cloud computing de premier rang au Vietnam lors de la cérémonie. Photo : CPV

 

Une transformation numérique réussie aidera les entreprises vietnamiennes à avoir plus de flexibilité dans le changement des modèles d’activité, à réduire les coûts et à maintenir leur activité pour survivre et surmonter les difficultés, a plaidé le ministre Nguyên Manh Hung.

Avec l’épidémie du nouveau coronavirus comme catalyseur, le processus de transformation numérique du Vietnam sera plus vite et plus inclusif. La technologie de cloud computing du Vietnam devra donc se développer conformément à cette tendance, a-t-il souligné, appelant les entreprises et les habitants à privilégier le «made in Vietnam».

Le pays compte environ 27 centres de données investis par 11 entreprises vietnamiennes avec plus de 270.000 serveurs connectés à l’échelle nationale. Les services de cloud computing sont prêts à répondre aux normes et disponibles à la demande, à un tarif très compétitif.

Le marché national du cloud computing pèse actuellement environ 200 millions de dollars avec un taux de croissance annuel de plus de 30%. Cependant, les entreprises vietnamiennes ne représentent que 20% des parts de marché, laissant la part du lion aux fournisseurs basés à l’étranger. 

CPV/VNA