Une centrale solaire à Ninh Thuan. Photo: Vnexpress


Le 8 juillet, le ministère de l'Industrie et du Commerce a tenu la première réunion sur la planification nationale de développement de l'électricité pour la période 2021-2030, avec une vision à l'horizon 2045 (Planification de l'électricité VIII). 

Selon le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Hoang Quoc Vuong, la Planification de l'électricité VIII est développée avec l'idée que "l'électricité doit avoir un pas d'avance afin de ne pas en manquer  pour le développement socio-économique. Parallèlement, il faut développer les énergies renouvelables et limiter l'énergie thermique au charbon." 

La Planification de l'électricité VIII présente 6 scénarios de développement électrique. Mme Le Thu Ha (Département du développement des systèmes électriques, Institut de l'énergie) a fait savoir que dans tous les scénarios, la proportion d'électricité produite à partir d'énergies renouvelables est augmentée. Parmi ceux-ci, l'agence de planification a également proposé le scénario de non construction de nouvelles centrales thermiques au charbon après 2030.

La nouvelle planification d'électricité prévoit également un plan pour l'énergie nucléaire après 2035 avec 1.000 MW en 2040 et à 5.000 MW en 2045. 

Auparavant, le projet de centrale nucléaire de Ninh Thuan, comprenant deux usines 1 et 2, devait être construit en 2016 avec une capacité totale de plus de 4.000 MW. Toutefois, ce projet a été  arrêté en novembre 2016 par l'Assemblée nationale. Ce type d'énergie ne verra pas le jour avant 2030. 

Lors du forum sur l'énergie tenue mi-2018, M. Nguyen Quan, ancien ministre des Sciences et   Technologies, a déclaré que les sources d'énergie traditionnelles ont été épuisées, il faut penser à un autre type d'énergie, dont le  nucléaire. 

Dans une précédente lettre adressée au Premier ministre, des experts du magazine de l’Energie relevant de l’Association de l’énergie du Vietnam ont également suggéré l’examen attentif et le redémarrage de ce projet. 

Selon Mme Le Thu Ha, le développement de l'énergie nucléaire demande un coût de construction et d'exigences de sécurité élevés et un faible taux de localisation. L'énergie nucléaire présente également l'avantage de la sécurité énergétique et l’absence d’émission de CO2.

" Il est nécessaire de disposer d'un mécanisme de tarification de l'énergie de secours pour ces sources", a-t-elle ajouté.

Le processus de construction de  la Planification de l'électricité VIII   a cependant rencontré de nombreuses difficultés objectives et subjectives. M. Tran Ky Phuc, directeur de l'Institut de l’Energie a indiqué que la planification   a été préparée dans les conditions où un certain nombre de stratégies et de planification de base n'aient pas été approuvés comme la stratégie de développement socio-économique pour la période 2021-2030, le schéma directeur national, aménagement du territoire... Sans oublier, le  COVID-19 qui a  plus ou moins affecté l'offre et la demande du système énergétique.

Toujours selon M. Phuc, l'explosion des projets d'énergies renouvelables (éolien, solaire) a récemment causé des difficultés importantes, nécessitant une approche plus appropriée de la planification, la conception, des investissements et de l'exploitation du réseau d’électricité.

Phương Đoàn