Les concours scientifiques attirent de plus en plus de lycéens. Photo d'illustration: VNA

 

Cette année, 481 projets de lycéens se sont inscrits au Concours national des sciences et technologies, soit 3,4 fois plus qu’à la première année du concours (2011-2012).

Ce chiffre a été rapporté par le Dr Vu Dinh Chuan, chef du Département, lors d’une conférence tenue récemment. Les concours scientifiques ont pour but de développer les capacités et les connaissances des lycéens en leur faisant effectuer des recherches, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, les recherches participantes sont de plus en plus pratiques par rapport aux premières années, selon le Département.

L'année dernière, par exemple, les lycéens du lycée Le Hong Phong de Ho Chi Minh-Ville et du lycée Marie Curie ont remporté quatre premiers prix avec comme projets un dispositif permettant de surveiller le cœur des personnes âgées à domicile, des lunettes pour malvoyants qui peuvent analyser des textes et les convertir en discours...

Le professeur agrégé Dr. Le Huy Hoang, de l'Université nationale d'éducation de Hanoi, a déclaré que la recherche scientifique incitait les lycéens à utiliser des connaissances universitaires pour résoudre des problèmes concrets et les poussait à enrichir leurs connaissances.

C'est une nouvelle méthode qui cherche à réformer les programmes et les méthodologies de formation au sein des lycées, a-t-il déclaré.

Les instructions des enseignants pour guider les lycéens dans leurs recherches sont très importantes, a-t-il ajouté. Cependant, de nombreux enseignants n'ont pas la capacité de guider leurs lycéens, a-t-il admis.

Le conseil du ministère chargé de l’élaboration de nouveaux programmes de formation dans les lycées a suggéré que le ministère organise des concours de sciences et  technologies à l’intention des enseignants, afin qu’ils puissent mieux guider leurs élèves.

Selon un responsable du Département de l’éducation et de la formation de la province de Soc Trang, les fonds alloués à la recherche dans les écoles secondaires sont limités.

Le département de l’enseignement secondaire du ministère recommandera la publication de politiques préférentielles visant à encourager les enseignants et  lycéens à effectuer des recherches.

Le ministère devrait encourager les départements de l'éducation et des sciences, les associations et  entreprises locales à commercialiser les recherches primées aux concours.

Nguyen Van Phuc, vice-ministre de l'Education et de la Formation, a déclaré lors du lancement du Concours national des sciences et   technologies de cette année que les prix que les lycées remportaient chaque année aux concours régionaux et internationaux témoignaient de leur créativité.

CPV