À la conférence. Photo: NDEL


Le delta du Mékong compte actuellement environ 13 millions de personnes vivant dans des zones rurales. En raison des investissements réalisés ces dernières années par les budgets central et local ainsi que du soutien efficace des organisations internationales et de la participation active de la population, 98% des personnes ont accès à de l'eau propre et 55% de l'eau propre est conforme aux normes nationales.

Cependant, des conditions météorologiques extrêmes, la sécheresse sévère et l'intrusion saline à grande échelle ont affecté l'approvisionnement en eau. Il y a environ 167 ouvrages d'approvisionnement en eau centralisés affectés par l'intrusion saline, provoquant des pénuries d'eau et de l'eau salée.

Lors de la conférence, le vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural Nguyen Hoang Hiep a suggéré que les localités touchées élaborent des plans d'intervention en cas de catastrophe et diversifient leurs solutions d'approvisionnement.

Il convient également d'accorder plus d'attention à la qualité des ressources en eau et à la sensibilisation des populations à l'économie d'eau et à la protection de l'environnement, a-t-il ajouté.

À long terme, le MARD se coordonnera avec les ministères et organismes compétents pour déployer des travaux d'irrigation afin de résoudre la pénurie d'eau pendant la saison sèche pour toute la région, ainsi que pour établir un calendrier juridique sur les problèmes d'eau potable en milieu rural afin d'assurer harmonie et équité dans l'utilisation de la ressource pour les populations rurales.

CPV