Photo: VNA

 

La technologie favorise également le développement du gouvernement électronique au Vietnam, a affirmé Dang Hoang Hai, directeur de l'Agence du commerce électronique et de l’économie numérique (VECITA), relevant du ministère de l'Industrie et du Commerce, lors du Vietnam Blockchain Summit 2018 (Sommet de la blockchain Vietnam 2018), le week-end dernier à Hanoï.

Une blockchain ou chaîne de blocs est une technologie de stockage et de transmission d’informations sans organe de contrôle. Techniquement, il s’agit d’une base de données distribuée dont les informations envoyées par les utilisateurs et les liens internes à la base sont vérifiées et groupées à intervalles de temps réguliers en blocs, l’ensemble étant sécurisé par cryptographie, et formant ainsi une chaîne.

Par extension, une chaîne de blocs est une base de données distribuée qui gère une liste d’enregistrements protégés contre la falsification ou la modification par les nœuds de stockage. Une blockchain est donc un registre distribué et sécurisé de toutes les transactions effectuées depuis le démarrage du système réparti.

Do Van Long, directeur de l'Infinity Blockchain Lab (IBL), a dit que la blockchain est conçue pour résister aux changements de données. Elle peut être appliquée dans divers domaines pour assurer la transparence et la sécurité de l'information.

Selon des spécialistes, le marché mondial de la blockchain devrait représenter 20 milliards de dollars en 2024, soit 70 fois de plus que 2015.

L’Association du commerce électronique du Vietnam (VECOM) a appelé à accélérer les recherches et l’application de la blockchain dans les filières économiques et à la considérer comme une technologie de base pour le développement de l’économie numérique.

Certaines entreprises telles que Viettel, Napas et TMA Solutions ont créé des équipes de recherche ou lancé des projets expérimentaux.

CPV/VNA