Trinh Hoang Triêu (assis) échange avec d'autres étudiants à l’École supérieure des sciences naturelles. Photo: CVN

 

Depuis le début de ce mois de juillet, Trinh Hoang Triêu, un étudiant vietnamien de 22 ans, participe au projet Google Brain Residency (GBR), qui s’intéresse à l’apprentissage en profondeur (Deep learning). Ce projet a été lancé en 2011 pour faire progresser l'intelligence artificielle.

Chaque année, l’entreprise embauche 30 salariés pour participer au GBR. La dernière recrue vietnamienne travaille au Googleplex, le siège social de Google situé à Mountain View, aux États-Unis, après avoir signé un contrat de travail de 12 mois.

Les lettres de recommandation de ses professeurs, des recruteurs de Google Brain ont permis à Trinh Hoang Triêu de passer le premier tour des sélections pour le poste. Ensuite, il a dû se soumettre à deux entretiens. Il a partagé que son embauche chez Google lui permettrait d’apprendre, de rechercher et de développer de nouveaux produits.

Avant de réaliser son dossier de candidature, Trinh Hoang Triêu a effectué des stages au Japon et au Canada, où il a fait des recherches approfondies sur l’IA. Il a également participé à des cours en ligne de grandes écoles, universités comme Stanford, MIT, etc.

 

CPV/CVN