Photo: VNA


Ce projet devrait créer un environnement écologique durable pour le développement des ressources halieutiques, contribuant à l'amélioration des moyens de subsistance des habitants locaux et le développement du tourisme maritime, a déclaré la directrice du conseil d'administration de la réserve Tran Thi Hong Thuy.

Outre des équipements, la FIRA a envoyé des experts pour aider à la mise en place de récifs artificiels afin de recréer l’environnement écologique des fonds marins, attirant ainsi davantage d'animaux aquatiques. Il a également dispensé une formation aux techniciens vietnamiens.

Ce projet quinquennal, qui a débuté début 2019, dispose d'un budget de près de 8,5 milliards de dongs.

L'île de Cu Lao Cham, au large des côtes de l'ancienne ville de Hoi An, a été reconnue en 2009 par l'UNESCO réserve mondiale de biosphère.

Elle n'a accueilli que 15.000 touristes en 2009, mais ce chiffre est passé à 415.000 en 2018. Il n'y a pas de familles pauvres sur l'île et le revenu annuel moyen par habitant s'élève à 42 millions de dongs.

La préservation de la mer et de l'environnement ont été au centre de l'attention des insulaires et des administrateurs au cours de la dernière décennie. L’économique locale a également connu une transition marquée vers le tourisme et les services.

Cu Lao Cham est une preuve vivante de la possibilité de liens harmonieux entre la nature et les intérêts économiques.

CPV