Dans une usine de traitement de déchets. Photo : VNA 

Cet événement a été organisé par le ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement. Il a réuni des experts dans l’économie circulaire et la gestion des déchets solides en provenance d’Australie (L'université Griffith) et de République de Corée, ainsi que des représentants de l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), et de l’Institut vietnamien des stratégies et des politiques des ressources naturelles et de l’environnement.

Selon le vice-ministre vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement, Vo Tuan Nhan, le développement de l’économie circulaire qui promeut la réutilisation, le recyclage ou la valorisation thermique de tout ou partie des déchets, constitue une solution en faveur du développement durable et respectueux de l’environnement.

Au Vietnam, en raison de la croissance démographique et économique, la production de déchets solides a augmenté. Les déchets solides urbains en 2015 était 1,6 fois plus que l’an 2010. En 2009, environ 0,95 kg de déchets solides étaient produits par personne par jour et ce chiffre serait de 1,6 kg en 2025.

Le tri, la collecte, le transport et le traitement des déchets solides constituent actuellement un grand problème pour les gestionnaires de ressort central et local au Vietnam. Le pays a ainsi besoin d’acquérir des expériences internationales et d’étudier de nouvelles technologies dans ce domaine.

Lors du colloque, les participants ont analysé les expériences de différents pays pour améliorer la gestion des déchets solides urbains. Ils ont également échangé des idées pour élaborer un modèle performant de gestion des déchets solides urbain au Vietnam en appliquant les principes de l’économie circulaire.

CPV/VNA