Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc avec les membres du Comité de pilotage national de la prévention et de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, le 27 février à Hanoi. Photo : VNA


Il a ouvert une réunion à Hanoi par l’envoi de ses félicitations au contingent des infirmiers et médecins vietnamiens à l’occasion du 65e anniversaire de la Journée des médecins vietnamiens, les combattants en première ligne pour combattre cette épidémie.

"Lutter contre l’épidémie, c’est comme combattre les ennemis", a-t-il déclaré à la réunion entre la permanence du gouvernement et le Comité de pilotage national de la prévention et de la lutte contre l’épidémie de COVID-19.

Le chef du gouvernement a estimé que tout le système politique s’est mobilisé dans la lutte contre l’épidémie, notamment au niveau local, permettant d’obtenir des résultats importants salués par nombre d’organisations et pays.

Le Vietnam a efficacement enrayé l’épidémie, aucune contamination nouvelle n’a été observée et tous les 16 cas d’infection sont guéris, s’est-il félicité, louant le ministère de la Défense pour ses efforts et moyens consentis sur ce front.

"Nous ne devons pas être subjectifs", a-t-il déclaré, demandant aux autorités de prendre des mesures de quarantaine obligatoire pour les personnes en provenance des zones touchées par la maladie, d’éviter les grands rassemblements.

Les organes compétent doivent agir dans l’esprit de "ne pas fermer les frontières ni les aéroports, de ne pas interdire les déplacements" mais "toutes les personnes venant des zones épidémiques doivent être placées en quarantaine" pour éviter la propagation de la maladie, a-t-il encore indiqué.

Le chef du gouvernement a également demandé aux autorités de rechercher des mesures plus efficaces afin de continuer d’assurer la stabilité et le développement socio-économique, de préparer les conditions pour un élan de croissance au deuxième trimestre. 

CPV/VNA