Le district de Ea Kar, à lui seul, compte près de 5.500 hectares touchés par la sécheresse, dont 1.800 hectares de rizières. Photo: baocongthuong

 

Selon le Service provincial de l’Agriculture et du Développement rural, actuellement, près de 9.000 hectares de cultures manquent d'eau d'irrigation, dont près de 3.800 hectares de rizières, ce qui affecte la productivité et la production.

Le district de Ea Kar, à lui seul, compte près de 5.500 hectares touchés par la sécheresse, dont 1.800 hectares de rizières.

Actuellement, les niveaux d'eau de tous les réservoirs de la province ont fortement baissé.

Selon les prévisions du Service provincial de l’Agriculture et du Développement rural, si la canicule perdure, l'approvisionnement en eau sera insuffisant, ce qui rendra la situation de plus en plus grave, aussi bien pour les paysans que pour les foyers locaux qui pourraient être 2.000 à manquer d'eau potable.

CPV