Dans un spectacle saluant la fête du Vesak 2019, dans la pagode Tam Chuc, province de Ha Nam. Photo : VNA
 
Le site hongkongais Buddhistdoor Global a souligné le succès de la 16e fête du Vesak qui avait été organisée au Centre de culture bouddhiste Tam Chuc, province de Ha Nam (Nord), avec cinq séminaires internationaux. Ces derniers avaient permis aux représentants bouddhistes de différents pays de discuter de la gouvernance en pleine conscience pour une paix durable ; des soins de la santé et de la durabilité sociale ; des approches bouddhistes de l’harmonie familiale, de l’éducation morale, de la 4e révolution industrielle, de la consommation responsable et du développement durable. Près de 400 experts avaient partagé leurs idées sur ces sujets. 

Le site Buddhistdoor Global a également indiqué que des dirigeants de plusieurs pays et organisations internaitonales, dont le secrétaire général de l’ONU António Guterres, avaient adressé des vœux et messages à l’occasion du Vesak 2019 au Vietnam. 

Le même jour, le site AsiaNewsNetwork a également publié un article sur la fête du Vesak 2019, avec l’accent mis sur la 4e révolution industrielle. Cet article a rapporté des propos du spécialiste Simerjit Kaur de l’Université de Delhi (Inde), selon lesquels la 4e révolution industrielle apporte des changements sur tous les aspects de la vie quotidienne. En cette conjoncture, les principes et valeurs du bouddhisme peuvent aider à résoudre plusieurs problèmes. 

Il s’agissait de la troisième fois que le Vesak avait été organisé au Vietnam, après les succès en 2008 et 2014. La 16e Journée du Vesak de l’ONU 2019 avait réuni 1.650 délégués internationaux de 112 pays et territoires du monde entier.

Le "Vesak", jour de la pleine lune du mois de mai, est le jour le plus sacré pour des millions de bouddhistes à travers le monde. C’est le Jour du Vesak, il y a 2.500 ans, en 623 avant Jésus Christ, que le Bouddha est né. C’est également le Jour du Vesak que le Bouddha a atteint l’état d’illumination et c’est le Jour du Vesak que le Bouddha est décédé dans sa quatre-vingtième année.

L’Assemblée générale des Nations Unies, par sa résolution 54/115 de 1999, considère que, en célébrant cette Journée, l’Organisation salue la contribution que le bouddhisme, l’une des plus vieilles religions du monde, apporte depuis plus de 2.500 ans et continue d’apporter à la spiritualité de l’humanité.

CPV/VNA