Un distributeur de riz "ATM de riz" à Hanoi. Photo: VNA

 

Heureusement, les efforts pour unir les forces et aider les gens en situation de précarité à surmonter leurs difficultés ont été nombreux.

A Hanoï, il y a un complexe spécial composé d’une bibliothèque, d'un robinet d’eau potable et d'une armoire de vêtements au 66 rue Chua Lang, tous sont gratuits, qui vient d’ouvrir après la fin de la période de distanciation sociale.

Thanh Hai est une lectrice habituelle de cette bibliothèque.  Aucun frais à payer, tous les amoureux de livres peuvent fréquenter ce lieu pour lire durant des heures, voire toute la journée dans un espace propre et tranquille,  en dégustant gratuitement des bonbons, des cafés et du thé.

Nguyen Thanh Hai de Hanoï a dit : ''Je fréquente souvent cette bibliothèque car à côté d’une ambiance calme, je trouve des livres intéressants qui sont utiles à mon travail.''

Luu Van Don de Hanoï, pour sa part, a également exprimé : "Je viens ici régulièrement pour lire des livres sur la bourse. En plus, cette bibliothèque a une pléthore d’autres livres intéressants.""

A côté de la bibliothèque située au 2e étage, dès le 1er étage, il y a un poste de robinet d’eau chaude et d’eau froide potable gratuites. Durant des jours de  canicule, cette adresse est appréciée des travailleurs dans la rue.

Nguyen Thi Hà, responsable de makerting du complexe des services gratuits a déclaré que ''Notre objectif est de venir en aide aux conducteurs de moto-taxi, aux ouvriers ou   travailleurs démunis pour leur permettre d’économiser dans une certaine mesure des dépenses pour la nourriture  et les vêtements.''

A l’extérieur de ce complexe, il y a en effet  une armoire de vêtements gratuits. Ceux qui en de trop  peuvent les apporter pour aider des gens dans le besoin. Lire des livres, prendre de l’eau ou des vêtements et tout cela gratuitement, pas étonnant que ce complexe de services gratuits devient une adresse très appréciée qui   contribue  à propager largement la culture de la lecture et aussi de la solidarité  au sein de la communauté.

A Dà Nang, il y a un supermarché "Zéro dong" réconfortant ceux qui sont dans le besoin

En temps normal, le travail de soudeur de Nguyen Van Mai lui rapporte suffisamment d’argent pour élever ses deux enfants. Cependant, l'épidémie de COVID-19 l'a vu perdre son emploi. Ces derniers jours, la distribution gratuite de riz et le supermarché "Zéro dông" récemment ouvert à Da Nang lui ont apporté un soulagement.

Nguyen Van Mai, résident dans l’arrondissement de Hai Chau, Ville de Da Nang : ''C'est une période particulièrement difficile et je n'ai pas de travail. Quand je viens ici, je me sens soulagé et je remercie la communauté pour ce soutien.''

''Le programme est destiné à tous ceux qui rencontrent des difficultés. Peu importe la classe sociale, vous pouvez venir ici et recevoir des marchandises. Le supermarché "Zéro dông" aide les gens à surmonter ces moments difficiles.'', a dit Huynh Thi Cuc - Vice-présidente de l’Association des entreprises de l’arrondissement de Hai Chau, Da Nang

Depuis fin avril, la maison culturelle du quartier de Binh Thuan est devenue une destination pour les sponsors, principalement des entreprises locales, pour distribuer gratuitement du riz. Le distributeur de riz "ATM de riz" gratuit fonctionne tous les jours et le supermarché "Zéro dông" est ouvert tous les mardis et samedis.

Les visiteurs sont invités à maintenir une distance sociale et à se laver les mains avant de recevoir 2 kg de riz et à choisir deux types de biens dont ils ont besoin. Chaque jour, de 500 à 1.000 habitants locaux bénéficient de ce programme humanitaire.

Nguyen Thi Lien, résident dans l’arrondissement de Hai Chau, ville de Da Nang a exprimé : ''Mon mari et moi avons perdu nos emplois au début de l'année. Nous voudrions remercier le comité d’organisation pour soutenir les personnes pauvres comme nous.''

A ce jour, le milieu des affaires de Da Nang a mobilisé plus de 200 tonnes de riz et de produits de première nécessité, d'une valeur de près de 200 millions de dongs, soit environ 8.600 dollars, pour ce programme. Des cadeaux inestimables en ces moments difficiles.

CPV/CVN