Des touristes visitent la tour Ponagar. Photo: VNA


Il s'agit d’un point dans le contenu d’une note urgente publiée le 25 mars par le Comité populaire provincial. Concrètement, les activités des services non essentiels, notamment salons de karaoké, bars, clubs, cinémas, stades, salles de jeux en réseau..., doivent être suspendues.

Les localités et les secteurs compétents de la province doivent encourager la population à éviter les rassemblements, notamment lors des mariages, des funérailles, et demander aux établissements religieux de ne pas organiser de rassemblements.

Le Comité populaire provincial confie au Service des Transports et des Communications la tâche de contrôler les personnes et les véhicules aux aéroports, aux stations de bus, aux ports et aux gares..., et de prendre des mesures de prévention et de lutte contre le COVID-19.

De nombreux sites touristiques locaux ont également fermé leurs portes, notamment Vinpearl Land Nha Trang, la tour Ponagar, Hon Chong, le parc Yang Bay, l’île aux singes (Dao khi), Hon Tam. 

A Long An (Sud), le même jour, le Comité populaire provincial a décidé de suspendre temporairement les activités des zones de divertissement pour limiter la propagation de l’épidémie de COVID-19.

La province a demandé de suspendre l'exploitation des cinémas, des services de massage, des salons de karaoké, des bars, des clubs, des salles de jeux en réseau... ; de limiter les activités commerciales dans le secteur de l'alimentation et de la restauration ; et de fermer temporairement les portes des sites touristiques, historiques et culturels de la province depuis 18h00 mercredi 25 mars. 

Les populations locales sont appelées à limiter l’organisation des mariages, des anniversaires, des fêtes et des rassemblements. 

Dans la mégapole du Sud, l’archevêque Nguyen Nang de l’archevêché de Ho Chi Minh-Ville a envoyé une lettre pastorale, demandant à toutes les églises et paroisses de l'archidiocèse de suspendre la célébration de la messe et toutes les activités religieuses avec la participation de la communauté à partir du 26 mars 16h00.

Il s’agit d’une décision difficile durant la Semaine Sainte et Pâques, mais également d’un effort commun pour contenir l’épidémie, a souligné l’archevêque Nguyen Nang.

L'archevêque Nguyen Nang a indiqué que des célébrations privées seraient organisées. Les églises n'organisent pas de prières communautaires, mais sont ouvertes aux fidèles pour des prières privées. Les fidèles assistent à la messe et aux prières privées à la maison ou à la messe en ligne. 

De son côté, le Conseil d'administration de l'Église bouddhique de Ho Chi Minh-Ville a demandé aux comités d’administration des antennes de l’Eglise dans les districts et arrondissements de la ville d’arrêter l’organisation des rassemblements et des festivals.  

Auparavant, le bonze supérieur Thich Thiên Nhon, président du conseil d’administration de l’Eglise bouddhique du Vietnam, a appelé les bonzes et fidèles bouddhistes à bien suivre les instructions et les exigences du Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre l'épidémie de COVID-19 et du ministère de la Santé, à remplir volontairement des déclarations de l’état de santé, à ne pas organiser de rassemblements dans les lieux de culte, ni de diffuser des informations erronées… 

CPV/VNA