Photo d'illustration/ĐTTC

Plus précisément, de 2009 à 2016, la proportion de femmes actives dans le nombre total d'emplois au Vietnam est restée stable à 48,5%, le taux le plus élevé des pays de l'Asie du Sud-Est (moyenne régionale de 42,7%). Au cours de la même période, l’emploi dans le secteur public appartenant à des femmes est passé de 46% à 48,1%, soit supérieur à la moyenne de 2016 pour l'Asie du Sud-Est (46,9%).

Les femmes ont actuellement une représentation adéquate dans les effectifs du secteur public de l'ASEAN (Association des Nations d'Asie du Sud-Est), et ce bien qu'elles se heurtent à d'importants obstacles pour accéder aux postes de direction. En 2016, 47% des postes  dans le secteur public dans les pays de l'ASEAN étaient occupés par des femmes. Toutefois, seulement 10% des postes de ministre dans cette région sont occupés par des femmes, contre 28% dans les pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). En moyenne, les femmes représentaient 20% des sièges au parlement de l'ASEAN en 2018, soit une hausse de 1,7 point par rapport à 2008.

Le rapport de la BAD souligne également que les institutions sont un facteur important pour que les pays de l’Asie du Sud-Est, y compris le Vietnam, maintiennent une dynamique de croissance durable grâce à un fort système de service public. "Des institutions publiques fortes sont essentielles pour fournir des services publics efficaces en Asie du Sud-Est", toujours selon la BAD.

La transparence budgétaire est un élément clé, permettant aux citoyens d'accéder à des informations sur la manière dont le budget de l'Etat est collecté et réparti. Tous les pays aséaniens publient leurs budgets approuvés.

Le rapport de la BAD fournit des données internationales sur les ressources gouvernementales, les processus et les résultats de la gestion publique dans les États membres de l'ASEAN. Le rapport analyse 34 indicateurs dans des services publics, notamment la promotion de l’e-gouvernement, permettant de créer une plus grande transparence et d’offrir de meilleures possibilités d’emploi aux femmes.


CPV