Le couverture du manuels sur la lutte contre les maladies bactérienne. Photo: JICA


JICA continue à mettre en œuvre des paquets d'assistance d’un montant d’environ 60 millions de yens (environ 500.000 dollars) en faveur de l’Hôpital Cho Ray et des centres de contrôle des maladies des provinces de Nam Dinh, Ha Giang, Bac Giang, Vinh Phuc (Nord), Kien Giang et Tra Vinh (Sud).

L’Agence japonais déploie un projet de coopération technique pour améliorer la capacité de gestion de l’Hôpital Cho Ray.

En août 2019, elle a organisé des cours d’entraînement sur l’utilisation des équipements de protection à l'intention des docteurs et aides-soignants vietnamiens et sur la prévention et le traitement des infections bactériennes en janvier 2020.

Afin d'aider le Vietnam à faire face aux maladies infectieuses dangereuses, depuis 2016, le gouvernement japonais fournit au pays des aides non remboursables pour le lancement de salles de biosécurité de niveau 3 et offre une assistance technique à l'Institut national d'hygiène et d'épidémiologie et l’Institut Pasteur de Ho Chi Minh-Ville pour améliorer la capacité des laboratoires sur la biosécurité et de l'examen des agents pathogène provoquant les maladies infectieuses hautement dangereuses, dont le COVID-19.

Dans le cadre de la troisième étape du projet d'amélioration de la capacité des laboratoires de biosécurité et de l’examen des agents pathogènes provoquant les maladies infectieuses  hautement dangereuses au Vietnam, au Laos et au Cambodge, la partie japonaise a déjà envoyé deux experts à venir travailler avec non seulement l'Institut national d'hygiène et d'épidémiologie et l’Institut Pasteur de Ho Chi Minh-Ville mais aussi des centres locaux de contrôle des maladies.

CPV/VNA