La présidente de l’Union des organisations d’amitié du Vietnam (UOAV) Nguyen Phuong Nga (droite) remet l’Ordre d’amitié à Mme Susan Hammond. Photo: VNA

Il s’agit de l’une des distinctions les plus nobles de la République socialiste du Vietnam destinées aux organisations et individus ayant des contributions actives au développement des relations entre le Vietnam et d’autres pays du monde, a affirmé Mme Nguyen Phuong Nga.

"Depuis une vingtaine d’années, Mme Susan Hammond a consacré beaucoup d'efforts pour aider les victimes de l'agent orange au Vietnam. Des projets élaborés et développés par elle et l’organisation WLP ont apporté un soutien pratique aux bénéficiaires, mais aussi permis de guérir les blessures de guerre. Plus particulièrement, ces fonds proviennent d'anciens combattants américains et de leurs familles dans le but d’atténuer les douleurs causées par la guerre au Vietnam et aux États-Unis", a déclaré Mme Nguyen Phuong Nga.

La présidente de l’Union des organisations d’amitié du Vietnam a espéré que Mme Susan Hammond continuera d’apporter ses contributions au Vietnam dans les années à venir. L’UOAV s’engage à accompagner avec Mme Susan Hammond, l’organisation WLP et d’autres ONG, pour développer la coopération et l’amitié entre le peuple vietnamien et les amis étrangers, a-t-elle souligné.

Mme Susan Hammond s'est dite honorée de recevoir cette distinction, espérant qu’elle continue de travailler et réaliser avec succès ses projets au Vietnam dans les 25 prochaines années.

Arrivée au Vietnam pour la première fois en 1991 en tant que simple touriste, Susan Hammond, alors âgée de 26 ans, voulait découvrir le Vietnam pour savoir si le pays était aussi beau que ce que son père, un ingénieur ayant servi dans l'armée américaine et exposé à la dioxine lors de son séjour au Vietnam, avait pu lui raconter. Elle a ainsi visité plusieurs endroits dans le Centre du pays où son paternel était en mission: Quang Tri, Quang Ngai, Quang Nam et Dà Nang.

Mais, outre les paysages magnifiques et l’hospitalité des gens, l’Américaine a été frappée par un autre constat: dans ces régions, les blessures de la guerre ne sont pas encore pansées et les gens ont besoin d’aide. Après cette première visite, Susan est retournée au Vietnam en 1996 en tant que militante pour les victimes de l’agent orange et vice-directrice du Fonds américain pour la réconciliation et le développement (Fund for reconciliation and development). 

À mesure que la jeune femme s’adaptait à sa nouvelle vie au Vietnam, les connaissances accumulées sur le pays et la population lui ont permis d’agir toujours plus efficacement. Susan Hammond a tenu régulièrement informé le Congrès américain, les instituts de recherche, la presse, les vétérans américains et le public de son pays du bilan de ses travaux et des impacts de l'agent orange sur l’environnement et la santé des habitants au Vietnam. En 2006, Susan Hammond a fondé l’ONG War Legencies Projets (WLP) afin de passer à la vitesse supérieure.

Dans la province de Quang Nam (Centre), entre 2008 et 2018, Susan, en collaboration avec la Croix-Rouge provinciale, a apporté un soutien direct à 350 familles comptant des enfants victimes de l’agent orange. Les aides portent essentiellement sur la réparation des maisons, l’octroi d’une petite somme d’argent ou de ressources agricoles au service de la production familiale, de soins médicaux à destination des enfants, etc. À ce jour, Susan a mobilisé plus de 250.000 dollars pour les victimes de Quang Nam.

L’Américaine s’intéresse aussi aux activités d’assainissement de l’environnement dans les régions contaminées. Elle a en effet commencé par une action de petite envergure consistant en une collecte d’argent pour construire des clôtures vertes autour des zones contaminées par la dioxine dans le district d’A Luoi, province de Thua Thiên-Huê (Centre).

Elle a également créé le site d’internet http://www.agentorangerecord.com pour mettre à jour des informations liées à l’agent orange, lequel attire 35.000 visites par an. Elle est aussi conseillère de l’organisation Ford Roundation relevant du groupe de dialogue Etats-Unis-Vietnam sur l'agent orange et de l'Initiative spéciale sur l'agent orange/dioxine au Vietnam.

CPV/VNA