L'ambassadrice du Canada, Deborah Anne Paul, prend la parole lors de ce colloque. Photo: XD

Dans un but de concrétiser cette Stratégie nationale, un colloque consacré à l’édification du plan d’action national pour traiter le problème des déchets plastiques en mer a été organisé le 10 décembre à Hanoi, sous les auspices du ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement, de l’ambassade du Canada au Vietnam, et du Département général des mers et îles du Vietnam.

Ce colloque est le fruit d’une initiative vietnamo-canadienne, à l’occasion de la célébration cette année du 45e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

«Le Vietnam accorde toujours la priorité aux travaux de gestion et de traitement des déchets solides comme des déchets plastiques. Lors de son 8e plénum du XIIe mandat tenu en octobre à Hanoi, le Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV) a adopté les contenus essentiels de la Résolution sur la stratégie de développement durable de l’économie maritime d’ici 2030, avec vision à l’horizon 2045. En mai 2018, le Vietnam a approuvé la Stratégie nationale sur la gestion des déchets solides jusqu’en 2025 et à l’horizon 2050», a informé M. Trân Hông Ha, ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement, lors de ce colloque.

«J’espère aussi que ce colloque apportera des initiatives et propositions importantes, grâce auxquelles le Vietnam pourra organiser avec succès en 2020 la conférence ministérielle de l'ASEAN sur le thème +Vers une communauté de l’Asean sans déchets plastiques+», a exprimé le ministre vietnamien.

Prenant la parole lors de ce colloque, l'ambassadrice du Canada, Deborah Anne Paul, a souligné que «2018 est une grande année pour les liens vietnamo-canadiens dans le contexte où les deux pays célèbrent le 45e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. Le Canada est fier d’avoir une bonne coopération avec le Vietnam dans divers secteurs, dont la lutte contre la pollution et le changement climatique».

«Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a choisi le changement climatique, en particulier le problème des déchets plastiques, comme une de ses priorités pour le mandat de la présidence canadienne du G7 en 2018. Jusqu'à maintenant, la Charte contre la pollution plastique des océans – dont le Canada est à l’initiative - a été ratifiée par 14 pays, l’UE et 20 entreprises. Nous nous félicitons que le Vietnam soit le pays participant suivant dans un futur très proche», a exprimé Mme Deborah Anne Paul. 

Lors de ce colloque, les participants ont aussi eu l'occasion d'écouter les interventions d’experts vietnamiens, canadiens, sud-coréens et de la Banque mondiale sur la gestion et le traitement de problème des déchets plastiques en mer, sur la responsabilité et le rôle des médias et des femmes en la matière, sur la création de mécanismes et d’un système juridique de gestion de ces déchets.

Xuan Dung