Le bonze supérieur Thich Gia Quang, vice-président du conseil d’administration de l’Eglise bouddhique du Vietnam lors de la conférence de presse sur le Vesak 2019. Photo : NDEL 

Jamais un Vesak n’aura accueilli autant de chefs d’État et de gouvernement, a déclaré à la presse le bonze supérieur Thich Gia Quang, vice-président du conseil d’administration de l’Eglise bouddhique du Vietnam et chef du comité d’information et de communication du comité central de l’Eglise bouddhique du Vietnam.

«C’est un grand honneur pour les bouddhistes vietnamiens d’accueillir le Vesak 2019. Cet événement affirmera le rôle de l’Eglise bouddhique du Vietnam au sein de la nation mais aussi sur la scène internationale. Il traduit la grande attention que nous portent le Parti et l’État et sera l’occasion de promouvoir à l’international l’image d’un Vietnam pacifique ».

Thich Gia Quang est également vice-président du conseil d’administration de l’Eglise bouddhique du Vietnam. Les participants au Vesak 2019 présenteront plus de 500 interventions sur l’approche bouddhique de la gouvernance mondiale et sur le devoir de partage pour une société durable.

Le Vietnam, pays de tradition bouddhiste, avait accueilli pour la première fois la fête de Vesak en 2008, célérant le rendez-vous de tous ceux qui partagent la foi dans le bouddhisme, pour un avenir de paix, d’amitié et de bonheur dans toute l’humanité.

Le Vesak, jour de la pleine lune du mois de mai, est le jour le plus sacré pour des millions de bouddhistes à travers le monde. C’est le Jour du Vesak, il y a 2.500 ans, en 623 avant Jésus Christ, que le Bouddha est né. C’est également le Jour du Vesak que le Bouddha a atteint l’état d’illumination et c’est le Jour du Vesak que le Bouddha est décédé dans sa quatre-vingtième année.

L’Assemblée générale de l’ONU, par sa résolution 54/115 de 1999, considère que, en célébrant cette Journée, l’Organisation salue la contribution que le bouddhisme, l’une des plus vieilles religions du monde, apporte depuis plus de 2.500 ans et continue d’apporter à la spiritualité de l’humanité. 

CPV/VNA