L'ambassadeur du Vietnam au Cambodge Vu Quang Minh. Photo: VNA


Le Vietnam n'a donc pas encore confirmé que le patient était infecté alors qu'il était au Cambodge, et il n'a initialement recherché et mis en quarantaine que 17 personnes qui avaient été en contact étroit avec l'homme après son retour chez lui, a déclaré le diplomate à l'Agence vietnamienne d’information (VNA).

Le 16 mai, le journal Vietnam News de la VNA a cité le Comité de pilotage national pour la prévention et le contrôle du COVID-19 disant que l'homme de 39 ans était revenu au Vietnam de Siem Reap par la province de Tay Ninh (Sud-Ouest) le 2 mai sans aucun document juridique.

Le 5 mai, il a été testé négatif pour le SRAS-CoV-2, mais le 15 mai, il était positif.

Bien que le Vietnam n'ait pas encore affirmé que le patient a été infecté pendant son séjour au Cambodge, il met toujours en quarantaine les cas suspects et informe des endroits où il s'est rendu afin que les personnes en contact avec lui puissent être alertées et se présenter aux autorités vietnamiennes.

Le ministère de la Santé a étroitement coordonné et échangé régulièrement des informations avec son homologue cambodgien dans le but de lutter contre la pandémie, a indiqué M. Minh.

«Nous félicitons le Cambodge pour ses efforts et sa réussite dans la guérison de ses 122 cas de COVID-19 et la protection du pays contre les nouveaux cas, comme l'a rapporté le ministère cambodgien de la Santé», a-t-il déclaré.

L'ambassade et les agences de presse du Vietnam tiendront une séance de travail avec les ministères cambodgiens de la Santé et de l'Information sur la pandémie, en particulier dans le contexte où elle est globalement maîtrisée dans les deux pays, a ajouté le diplomate./. 

CPV/VNA