Les femmes travailleuses occupent une place importante dans les zones industrielles. Photo : VNA

Organisé par le ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, et l'Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU Femmes ou UN Women), cet événement vise à discuter des impacts liés à l’égalité des sexes des politiques dans le code de travail (amendé), des stratégies et des recommandations sur les politiques liées à la modification du code de travail et l'instauration d’un environnement de travail égal entre l'homme et la femme.

Selon Elisa Fernandez, responsable du bureau de l’ONU Femmes au Vietnam, le rajustement du code du travail constituait une opportunité pour régler des recommandations du Comité de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW), car l’égalité des sexes dans le travail contribue considérablement à la promotion du développement économique durable.

S’exprimant à ce séminaire, la vice-présidente de la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, Le Thi Nguyet a insisté que sur la base des études sur la réalité et des expériences des pays, il faut changer élaborer des règlements de la mode d'accès à la ''protection des femmes travailleuses'' à celle à la ''promotion d’égalité des sexes''.

Des participants ont aussi estimé que le rajustement du code du travail aide le Vietnam à réaliser des engagements à la promotion d’égalité hommes-femmes et à résoudre des questions liées aux emplois.

CPV/VNA