Des citoyens sont transportés dans des zones de quarantaine. Photo : VNA


Ces personnes sont principalement des enfants de moins de 18 ans, des personnes malades, des touristes coincés en raison des restrictions de voyage, des travailleurs dont le visa et le contrat de travail sont expirés, des citoyens en voyage d’affaires dans des pays européens et africains tels que l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, le Pologne, la République tchèque, la Hongrie, le Portugal, l’Italie, le Danemark, la Finlande, la Suisse, la Slovaquie, l’Algérie et le Nigéria...

Le vol a accueilli des citoyens des deux aéroports d'Amsterdam (Pays-Bas) et de Paris (France).

Immédiatement après l’atterrissage à l'aéroport international de Tan Son Nhat à Ho Chi Minh-Ville, les autorités ont procédé à un examen médical et emmené les participants du vol à un centre de quarantaine concentrée comme prescrit.

Auparavant, le vol d’aller de Hanoi aux Pays-Bas avait transporté des masques antibactériens de la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale offertes au Parlement néerlandais.

Sur la base du souhait des citoyens vietnamiens, de la capacité d’accueil des centres de confinement dans les localités et de l’évolution de l’épidémie, les organes compétents du Vietnam, les représentations du Vietnam à l’étranger, les compagnies aériennes vietnamiennes, continueront de coopérer pour effectuer des vols de rapatriement de ressortissants vietnamiens./.

CPV/VNA