Photo: baoquangninh.com.vn

C’est ce qu’a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Bui Thanh Son lors du séminaire de l’APEC sur la promotion du développement inclusif via l’amélioration des connaissances et compétences numériques des femmes et filles dans le contexte de la 4e révolution industrielle.

Dans le monde numérique où 90% des emplois futurs nécessitent des connaissances et compétences numériques, l’accès égal à la technologie et aux possibilités d’apprentissage favorables permettront aux femmes et filles de bénéficier de la 4e révolution industrielle et d’améliorer leurs capacités financières.

L’un des principaux défis consiste à réformer pour doter les femmes et filles des connaissances en matière de technologie numérique et des compétences leur permettant de tirer parti de la technologie numérique et de saisir les opportunités de développement du XXIe siècle, a-t-il analysé.

Il est nécessaire de continuer à rechercher des solutions pour réduire l'écart entre les sexes, y compris l’écart numérique, éliminer les préjugés sexistes et obstacles politiques en matière de lutte contre la discrimination sexiste pour que les femmes et les filles puissent contribuer de manière égale et efficace au développement socio-économique, a-t-il ajouté.

Des participants ont discuté des opportunités d'emploi et des défis face aux femmes et filles dans le contexte de la 4e révolution industrielle; de l'écart entre les sexes en matière d’accès aux équipements, technologies et services numériques; des obstacles pour les femmes et filles dans l’éducation, les sciences et technologies, les mathématiques; des perspectives de nouvelles technologies et de réseaux sociaux pour autonomiser les femmes.

Ils ont également clarifié le renforcement des efforts de l'APEC pour promouvoir la participation inclusive des femmes et filles dans le domaine numérique.

CPV/VNA