Le vice-président de l’Assemblée nationale, Nguyên Khac Dinh (debout) s’exprimant lors de la session, le 20 septembre. Photo: VNA

Le Comité permanent de l'Assemblée nationale (AN) de la 15e législature a discuté lundi 20 septembre des rapports importants lors de la 6e journée de travail de sa troisième session sous la houlette du président de l’AN Vuong Dinh Huê.

Au menu figuraient les rapports de la Cour populaire suprême et du Parquet populaire suprême, et du gouvernement sur la prévention et la lutte contre la criminalité, les violations de la loi, l’exécution des verdicts, la prévention et la lutte contre la corruption en 2021.

Ils ont déclaré que malgré les nombreuses difficultés causées par la situation complexe du Covid-19 au Vietnam et dans le monde, sous la direction du Parti et grâce à l’étroite coordination entre les agences du système politique, la Cour populaire suprême, le Parquet populaire suprême et les agences gouvernementales ont montré de bonnes performances et enregistré des progrès dans différents domaines.

Le vice-président de l’AN, Nguyên Khac Dinh, a déclaré que les rapports de la Cour populaire suprême, du Parquet populaire suprême et du gouvernement avaient été soigneusement préparés et présentaient de nombreuses nouveautés.

Il a demandé que les rapports soient mis à jour avec les statistiques d’août et de septembre afin d’être soumis à l’Assemblée nationale lors de sa deuxième session en octobre.

Dans l’après-midi, le Comité permanent a donné ses avis sur les rapports du gouvernement, de la Cour populaire suprême et du Parquet populaire suprême sur le règlement des plaintes et des dénonciations en 2021.

Le vice-président de l’AN, Nguyên Khac Dinh a noté l’Assemblée nationale exercera sa surveillance sur le règlement des plaintes et des dénonciations à l’échelle nationale.

Le Comité permanent a demandé aux agences gouvernementales compétentes, à la Cour populaire suprême et au Parquet populaire suprême de prendre en compte les opinions exprimées lors de la session.

L’objectif consiste à détailler davantage les rapports qui, comme l’a dit le président de l’AN Vuong Dinh Huê, doivent directement regarder en face la vérité, dire la vérité, et donner une évaluation précise de la réalité, et identifier les bonnes questions./.

CPV/VNA