Vue de la réunion périodique du gouvernement à Hanoi, le 30 octobre. Photo : VGP


Le chef du gouvernement a ouvert la réunion périodique du gouvernement en observant une minute de silence à la mémoire des cadres, officiers, soldats qui se sont sacrifiés et des habitants qui ont perdu la vie lors des typhons et inondations consécutifs dans le Centre ces dernières semaines.

Après le passage dévastateur du huitième typhon dans le Centre, s’est abattue Molave la neuvième tempête au Vietnam, provoquant de nouvelles scènes de désolation. Au moins, 230 personnes ont été tuées, plusieurs autres sont encore portées disparues, environ 92.000 maisons endommagées, dont plus de 5.000 entièrement détruites, plus de 600 ouvrages publics ravagés.

Plus les difficultés sont grandes, plus nous sommes déterminés à faire avancer le pays, a-t-il déclaré, invitant à traduire l’affection et la solidarité avec les habitants du Centre en un élan de production.

Le Premier ministre a noté une reprise économique en forme de V durant le troisième trimestre et prévu une possible croissance de 2 à 3% cette année alors que l’épidémie du nouveau coronavirus a été pour l’essentiel maîtrisée. Les prix à la consommation ont augmenté seulement de 0,09% en octobre par rapport à septembre et de 3,71% en dix mois en glissement annuel. Le Vietnam a affiché un excédent commercial de 18,7 milliards de dollars.
 
Il a cependant appelé à ne pas relâcher de vigilance face à l’évolution complexe de la pandémie de Covid-19 à travers le monde, aux risques extérieurs comme les éruptions épidémiques, les tensions commerciales et les instabilités financières.

Nous devrions mieux réaliser le double objectif de contrôler l’épidémie et de stimuler la reprise économique, a-t-il déclaré, indiquant que dans l’immédiat, les efforts devraient se concentrer sur le règlement de graves conséquences des catastrophes naturelles dans le Centre, la stabilisation de la vie des habitants locaux.

Il faudrait accélérer la reprise économique, s’efforcer d’atteindre un taux de croissance de 2,5 à 3%, stimuler le tourisme intérieur, attirer les investissements pour le développement et continuer à fluidifier les exportations vers les marchés clés, a-t-il conclu./.

CPV/VNA