Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors de sa réunion avec l’Association des victimes de l’agent orange/dioxine mercredi 20 janvier à Hanoï. Photo: CPV

Lors de sa réunion avec l’Association des victimes de l’agent orange/dioxine mercredi 20 janvier à Hanoï, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a exprimé sa sympathie à l’égard des personnes exposées à cette substance chimique larguée par l’armée américaine pendant la guerre au Vietnam.

Le dirigeant a salué les actions menées par l’Association afin de défendre les intérêts des victimes.

Le Programme d'action national de traitement des conséquences de la guerre sera poursuivi. Les opérations de dépollution des régions contaminées par l’agent orange/dioxine vont être accélérées pour rendre un environnement sain à la population, a déclaré Nguyên Xuân Phuc. Il a également demandé de multiplier les aides en faveur des victimes en difficulté.

"Aider les victimes de la dioxine concerne toute la société. Afin d’apaiser "les douleurs oranges", les collectifs et les particuliers sont appelés à s’impliquer dans le  programme "Agir pour les victimes" du Front de la Patrie du Vietnam dont la vocation est de permettre aux personnes en difficulté de fêter un Têt heureux et d’avoir des conditions de vie plus décentes", a-t-il souligné.

Jusqu'à présent, plus de 2.600 milliards de dongs (112,68 millions de dollars), dont 370 milliards de dongs mobilisés en 2020, ont été donnés aux victimes de l'agent orange et à leurs familles pour atténuer leurs difficultés.

En particulier, plusieurs activités visant à obtenir justice pour les victimes de l'agent orange ont été mises en œuvre sous diverses formes, attirant l'attention nationale et internationale.

A cette occasion, le chef du gouvernement a offert 50 maisons du cœur à des victimes de l'agent orange/dioxine et 500 millions de dongs au Centre de protection sociale, de soins médicaux et de formation professionnelle pour les victimes de l'agent orange/dioxine./.

CPV/VNA